Subventionner les vacances ou les sorties de ses salariés : comment et pourquoi !

Depuis 1936 et l’apparition des congés payés, les vacances ont pris une place de plus en plus importante dans la vie des Français mais également dans leur budget. Pour favoriser l’accès aux vacances, aux loisirs et aux découvertes, les entreprises ont donc la possibilité de proposer différents avantages à leurs collaborateurs.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les chèques vacances : l’ANCV pour l’hébergement, la restauration, les transports…

Un avantage ouvert à toutes les entreprises

Voici un avantage qui a amélioré la vie de bien des salariés : datant des années 80 les premières conventions pour la mise en place de chèques vacances ont bien gagné du terrain depuis !

Aujourd’hui plus besoin de travailler dans un grand groupe pour bénéficier de vacances subventionnées par son entreprise, les employeurs peuvent participer que l’on soit dans le secteur public ou privé et quelle que soit la taille de l’entreprise.

Le financement et la durée d’utilisation du chèque vacances

De base les chèques vacances sont d’abord valables 2 ans, ils peuvent être proposés soient par les CSE, soit par les employeurs, notamment pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Les chèques sont ensuite nominatifs mais peuvent cependant être utilisés par toute la famille, proposés en carnet de chèques de 10, 20, 25 ou 50 € ou sous forme dématérialisée à hauteur de 60 €.

Dans les entreprises de moins de 50 salariés une exonération de charges sociales ainsi qu’une déduction fiscale peuvent par ailleurs être opérées, à hauteur de 30% du Smic mensuel brut.

La contribution de l’employeur doit être plus importante pour les revenus les moins élevés et ne doit pas remplacer un autre élément de rémunération existant. Le cofinancement se fait avec le salarié dont la participation dépend de la rémunération brute mensuelle moyenne et du nombre de parts du foyer fiscal (20% minimum si inférieure à 3 428 € ou 50% si supérieure à 3428 €). Le nombre d’enfants à charge ainsi que d’éventuelles situations de handicap viennent également valoriser le taux de participation (jusqu’à 15%).

Développer les ASC et centraliser les actions du CSE

Une billetterie CSE subventionnée pour les vacances des salariés

Vous cherchez une alternative aux traditionnels chèques vacances ? Recourir à une plateforme comme Club Ophys permet de subventionner tous les loisirs des collaborateurs durant leurs vacances.

Vous attribuez une somme à dépenser par salarié ainsi que des règles concernant le nombre ou les types de billets subventionnés.

Découvrez notre vidéo pour attribuer des subventions sur la plateforme.

Pourquoi subventionner les vacances des salariés ?

Favoriser les sorties culturelles, les découvertes et les loisirs

Optimiser, c’est dépenser mieux pour offrir un maximum d’avantages aux salariés sans dépenser plus ! Les ASC comme les chèques vacances ou les chèques cadeaux peuvent donc d’abord bénéficier d’exonérations de charges sociales dans certaines conditions.

Favoriser la curiosité, la culture ou l’épanouissement des salariés, c’est ensuite mettre toutes les chances de son côté pour renforcer son management positif et investir sur le bien-être de ses salariés.

Fidéliser les salariés et contribuer à votre marque employeur

Le lieu de travail est en effet avant tout un lieu de vie et de partage ! Chaque petite attention saura donc montrer aux salariés que leur entreprise tient à eux et qu’elle fait tout pour qu’ils puissent travailler dans les meilleures conditions !

Ces articles peuvent également vous intéresser